Le sexisme en 1966

J’étais à Liège pour visiter l’exposition « Les femmes en colère » qui raconte la grève combattive des femmes de la « Fabrique Nationale d’Armes de Herstal » en 1966, qui a popularisé, même au delà de la Belgique, le slogan « A travail égal, salaire égal ».

Je n’aborderai pas ici le récit de cette grève importante, et la discussion sur l’exposition (qui se termine ce 1er avril, après prolongations).

Je rapporte seulement cette photo ci-dessous en dit long sur le sexisme et le patriarcat ambiant à l’époque. Une publicité pour une machine Siemens, proposée au magasin « Music Bar », à Bruxelles.Une machine totalement inaccessible pour une ouvrière, à l’époque. C’est donc la vie bourgeoise qui est à l’honneur dans ce dessin (pensez aussi à l’épouse bourgeoise et sa cuisine automatisée, dans le film Mon Oncle de Jacques Tati).

On n’oserait plus dire cela aujourd’hui, et les buzz se font plus subtils ou plus brutaux. On flattera chez l’homme son désir d’un vie de ‘pacha’ ou de ‘patachon’, et chez la femme le rêve de ‘tâches ménagères’ facilitées. Le résultat est le même, mais le thème de la domination masculine est mieux masqué aujourd’hui…

P1170459

Publicités
Cet article, publié dans Féminisme, patriarcat, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s