Deux mots sur l’actualité

Bien que j’essaie de m’appliquer à terminer mes textes préparés sur le thème du masculin et du rôle du père, je suis envahi comme vous par l’actualité. Je souhaite partager ici deux choses.

Une image renversante de la domination masculine

Vous connaissez sans doute l’histoire de l’image ci-dessous (parce que un journal israélien avait publié la photo de la manifestation du 11 janvier à Paris en y masquant les femmes, un journal satirique a imaginé de plutôt masquer les hommes…et voici ce que cela donne).

Waterford

Quand on y pense, cette image est hautement symbolique de la captation du pouvoir par les hommes. Et aussi de la solitude des femmes qui exercent une haute fonction politique. Il est très habituel d’être ‘sévère’ (le mot est faible) envers elles, de les dénigrer, de les montrer du doigt : la tâche est si facile. Et pourtant si odieuse.

Ce long boulevard vide manifeste la chemin encore à parcourir pour instaurer l’égalité, la parité. Un chemin encombré d’hommes certains de leur importance indéboulonnable.

Cette image est une autre occasion de ressentir la domination masculine. Elle dépasse l’évènement qui l’a suscité. (On pourrait modifier d’autres images et les inverser. Imaginez ces trois femmes politiques devant un cimetière de statues équestres. Imaginez ‘le déjeuner sur l’herbe’ avec deux femmes détendues en habit de pique nique dans un parc et un homme nu prenant la pose pour vous admiratifs… ou encore deux hommes nus allongés dans un parc et une femme en habits de pouvoir vous obligeant à la contempler… J’attends vos suggestions.)

Une analyse qui a déjà six ans

« L’attitude des pays d’Occident envers leurs immigrés n’est pas un dossier parmi d’autres. De mon point de vue — et ce n’est pas parce que je suis moi-même un migrant –, il s’agit là d’une question cruciale. Si le monde se voit aujourd’hui partagé entre ‘civilisations’ rivales, c’est d’abord dans l’esprit des immigrés, femmes et hommes, que les ‘civilisations’ s’affrontent. (…)

Je l’écris sans détour, et en pesant mes mots : c’est d’abord là, auprès des immigrés, que la grande bataille de notre époque devra être menée, c’est là qu’elle sera gagnée ou perdue. Ou bien l’Occident parviendra à les reconquérir, à retrouver leur confiance, à les rallier aux valeurs qu’il proclame, faisant d’eux des intermédiaires éloquents dans ses rapports avec le reste du monde ; ou bien ils deviendront son plus grave problème. La bataille sera rude, et l’Occident n’est plus très bien placé pour l’emporter. Hier, seuls entravaient son action les contraintes économiques et ses propres préjugés culturels. Aujourd’hui, il lui faut compter avec un adversaire de taille : ces identités longuement meurtries et qui sont devenues meurtrières. (…)

… je suis conscient du fait qu’une intégration réussie est aujourd’hui ardue, qu’elle le sera plus encore dans les décennies à venir, et qu’il faudra une action réfléchie, subtile, patiente et même volontairement volontariste pour éviter le désastre qui s’annonce. « 

Amin MAALOUF, Le dérèglement du monde, Quand nos civilisations s’épuisent, Grasset 2009 (extraits des pp. 244 à 247).

Cette brève citation ne rend pas compte de toute l’analyse, que je vous recommande de lire. Depuis son premier livre, Les croisades vues par les Arabes, cet auteur vise à (comme il l’a dit dans son discours de réception à l’Académie Française, en 2012) abattre les murs entre les cultures :  » Un mur s’élève en Méditerranée entre les univers culturels dont je me réclame. Ce mur, je n’ai pas l’intention de l’enjamber pour passer d’une rive à l’autre. Ce mur de la détestation – entre Européens et Africains, entre Occident et Islam, entre Juifs et Arabes -, mon ambition est de le saper, et de contribuer à le démolir. Telle a toujours été ma raison de vivre, ma raison d’écrire « .
Publicités
Cet article a été publié dans ressentir la domination masculine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s