La « mauvaise conscience » serait-elle nécessairement erronée ?

Encore un billet d’humeur. Je commentais les évènements de ce 7 janvier 2015 sur un fil de discussion et évoquais le mur de haine que « l’occident » (c’est aussi un peu nous, cela) a fait se dresser depuis tant d’années dans toutes les parties du monde, par sa domination égoïste, colonialiste, impérialiste, etc.

On m’a fait ce commentaire : « Vos analyses sont basées sur la « mauvaise conscience » typique de l’homme blanc et ne peuvent être que fausses et erronées. »  J’ai été interpellé par cette assertion péremptoire (agrémentée de ce pléonasme vicieux : ‘faux et erroné’). Bien sûr, on peut l’entendre au second degré : la culpabilisation judeo-chrétienne amène l’homme blanc type à se croire source de tous les maux, et la culpabilité se partage et il faut examiner les torts des autres. Je veux bien… sauf que.

Sauf que au premier degré, j’entends le déni de l’homme (blanc) dominateur, qui ne veut pas comprendre les effets de sa domination, qui ne veut pas la ressentir. Qui veut conserver sa « bonne conscience » (qui est souvent la mauvaise en réalité !). Et donc porter un jugement « neutre et objectif » (culpabilisateur) sur ceux qu’ils dominent.

à ce compte-là, les hommes qui veulent déconstruire la domination masculine sont aussi dans « la fausseté et l’erreur » !

C’est bien ce qui se joue dans toute cette affaire. Oui, l’humanité a fait en Occident un progrès très important en reprenant le modèle démocratique (grec, vénitien, etc.) tout en l’adaptant aux sociétés complexes de la modernité, et en affirmant des droits de l’homme minimaux contre la domination (l’absolutisme) de l’Etat. Dont la liberté de penser, s’exprimer et se réunir, et la liberté de la presse. Mais cela ne permet pas d’oublier la domination organisée par ces Etats occidentaux sur d’immenses territoires coloniaux, sans y appliquer aucunement ni démocratie ni droits de l’homme.

Quand une caricature moque une religion, la presse satirique exerce la liberté de la presse reconnue en Occident, mais l’applique de manière étendue à un territoire et une religion qu’elle tient encore largement sous sa domination (économique, guerrière, etc.). Elle ne s’embarrasse d’aucun respect de la région dominée (Oui, l’Iran était récemment devenue libre, mais religieuse, après avoir renversé le Shah, dirigeant pro-occidental décrié). De même, à ses débuts, avant la seconde vague du féminisme des années 70, elle ne s’embarassait pas de respect envers les femmes et maintint longtemps un comique de potache sexiste.

On ne peut prendre conscience de cet abus de liberté, que par une « mauvaise conscience ». Les hommes qui appuient les revendications féministes ne peuvent partir que de là pour désirer l’égalité et le respect. Il en allait de même pour ceux qui, blancs et français pourtant, aidaient la lutte du peuple algérien dans les années 50-60, par exemple.

Et cette mauvaise conscience, pour autant qu’elle s’appuie sur les revendications des victimes (et s’y plie), peut alors partager des analyses justes et les enrichir de son expérience. (Autre chose serait une auto-culpabilisation sans cause, dépressive – et cela peut exister dans l’histoire : les catholiques français ont construit la basilique de Monmartre pour se faire pardonner la Révolution Française qui aurait irrité Dieu et entraîné la défaite de 1870 et la Commune…).

Le premier ministre belge a présenté des excuses au Rwanda pour les responsabilités de la Belgique dans la survenance du génocide (elle y avait pourtant perdu 10 ‘casques bleus’). Ce n’est qu’un petit pas symbolique, mais ce sont des mots qui importent. D’autres pays se refusent à réévaluer l’histoire d’un point de vue moral en leur propre défaveur. Cela ne plaide pas vraiment pour la justesse de leurs analyses…

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s